Projet Northwood

Publié le par Kormin

Vous connaissez....Pourtant, ça reste célébre pour beaucoup de monde.

Explication. Lors de la prise du pouvoir par Castro, et l'échec de la Baie des Cochons, Kennedy donna sont accord pour "l'Opération Mongoose", c'est à dire que tous les droits était donnés à la CIA pour éliminer d'une manière ou d'une autre Fidel Castro. Des plans totalement stupide ont été mis au point, comme introduit du désherbant dans sa barbe pour la faire tomber ( et soi-disant amoindrir son prestige), des cigares explosives aussi. On pensa même à lui fournir une combinaison de plongé empoisonnée, ou de disposer des coquillages explosives à ses lieux de plongés favoris.

Mais le plus important projet mis sur pied fut le projet Northwood.

Ce projet fut élaboré par plusieurs chefs d'Etat Major. Il fut ensuite rejeté par Robert MacNamara, secrétaire à la Défence, et J.F.Kennedy.

En voici des extraits:

"Les chefs du personnel ont considéré le Memorendum joint pour le chef des opérations, projet Cuba, qui répondent à une demande de ce bureau pour le dossier mais aussi de la description précise des prétextes qui fourniraient la justification pour l'intervention militaire des USA à Cuba "

"Il identifie que n'importe quelle action qui devient prétexte pour l'intervention militaire des USA à Cuba mènera à une décision politique qui alors mènerait à l'action militaire "

"Les lignes de conduite suggérées apposées à la clôture A sont basées sur les prémises que l'intervention militaire des USA résultera d'une période de tension intensifiée entre USA-Cuba qui placerais les Etats-Unis dans la position de souffrir de réclamations jutifiables. L'opinion du monde, et le Conseil des Nations Unis devraient être favorablement affectés en développant l'image internationale du gouvernement cubain en tant qu'impétueux et irresponsable, et comme menace alarmante et imprévisible pour la paix de l'hémisphère occidental."

"Incidents pour établir une attaque crédible (pas dans l'ordre chronogique) : 

(1) lancer des rumeurs (beaucoup). Employer la radio clandestine

(2) faire atterrir des cubains amis en uniforme "over-the-fence" pour mettre en scène l'attaque sur la base (ndt: Guantanamo )

(3) capturer des cubains (amis) à l'intérieur de la base

(4) démarrer des émeutes près de la porte principale de la base ( Cubains amis)

(5) explosion de munitions à l'intérieur de la base, démarrer des incendies

(6) bruler des avions sur la base d'aviation (sabotage)

(7) tirs de mortiers à l'intérieur de la base depuis l'extérieur de la base. Quelques dommages aux installations.

(8) capturer une équipe d'assaut s'approchant de la mer ou de la proximité de la ville de Guantanamo

(9) capturer un groupe militaire qui donne l'aasaut à la base

(10) sabotage de navires dans le port; larges feux - - "napthalene"

(11) couler des navires près de l'entrée du port. Conduire des funérailles pour les fausses victimes (qui aurait lieu en (10))

b- Les Etats Unis répondraient en exécutant une offensive pour sécuriser l'approvisionnement d'eau et d'énergie, et détruire les emplacement d'artellerie et de mortiers qui menace la base.

c- Débuter à grande échelle l'opération militaire des Etats Unis."

Autres idées un vrac si je puis dire:

- Opération "Remember the Maine": Faire sauter un navire américain dans les eaux territoriales cubaines de manière à raviver la mémoire de la destruction du Maine, en 1898 (266 morts), qui provoqua l’intervention américaine contre l’Espagne. Le bâtiment aurait été en réalité vide et télécommandé. L’explosion aurait été visible de La Havane ou de Santiago pour que l’on dispose de témoins. Des opérations de secours auraient été conduites pour crédibiliser des pertes. La liste des victimes aurait été publiée dans la presse et de fausses obsèques auraient été organisées pour susciter l’indignation. L’opération aurait été déclenchée lorsque des navires et avions cubains se seraient trouvés dans la zone pour pouvoir leur imputer une attaque.

-Terroriser les exilés cubains en organisant quelques plasticages contre eux à Miami, en Floride, et même à Washington. De faux agents cubains auraient été arrêtés pour disposer d’aveux. De faux documents compromettants, établis à l’avance, auraient été saisis et distribués à la presse. L'opération prévoit aussi de couler des bateaux de réfugiés cubains en route pour la Floride.

- Mobiliser les États voisins de Cuba en leur faisant accroire une menace d’invasion. Un faux avion cubain aurait bombardé de nuit la République Dominicaine, ou un autre État de la région. Les bombes utilisées auraient été évidemment de fabrication soviétique. Des "messages" auraient été interceptés, ainsi que des caisses d'armes soit-disant livré par les cubains.

-" Il est possible de créer un incident qui démontrera de manière convaincante qu’un avion cubain a attaqué et descendu un vol charter civil en route des États-Unis vers la Jamaïque, le Guatemala, Panama ou le Venezuela ". Un groupe de passagers complices, qui pourrait être des étudiants par exemple, aurait pris un vol charter d’une compagnie détenue en sous-main par la CIA. Au large de la Floride, leur avion aurait croisé une réplique, en fait un avion apparemment identique, mais vide et transformé en drone. Les passagers complices seraient retournés sur une base de la CIA, tandis que le drone aurait continué en apparence leur trajet. L’appareil aurait émis des messages de détresse indiquant qu’il était attaqué par la chasse cubaine, et aurait explosé en vol.

(Ces 4 dernières idées sont tirés du site Réseau Voltaire. J'ai pris soin de ne pas reproduire certaines spéculations dont je n'est trouvé aucunes mentions dans les documents officiels, comme la mort de civils américains, ou la destruction d'un vol spatial habité.)

 
 

Publié dans Archives

Commenter cet article