Recette de l'Hydromel

Publié le par Kormin



1/ Les Ingrédients

Après visionnage de plusieurs pages web, il se trouve que personne n'est capable de se mettre d'accord sur les bonnes proportions entre l'eau et le miel. Cela varie de 2.5 à 1.5 fois plus d'eau que de miel.
Nous mettrons donc juste 2 fois plus (environs) d'eau que de miel.
Ce qui nous donne, si je reprend du site cuisine-vegetarienne.com:

  • 1.2kg de miel (éviter les bas de gamme trop liquide)
  • 2.5 litres d'eau (de source de préférence, éviter l'eau minérale et l'eau du robinet. Ou alors, pour le robinet, faire bouillir 10m pour virer le chlore)
  • 10g de levure de boulanger (ou mieux, de vin)
Ensuite viennent des épices, pas obligatoire, mais disons fortement conseillées. Ca donne un meilleur gout.
Notons que les plus puristes remarquerons que si on veut faire la recette originale, on se passe d'épices (inconnu à l'époque). On se passe alors aussi de levure, donc on s'en remet à une fermentation "sauvage"......très aléatoire    >_<

Noter, c'est assez important, que le degré d'alcool varie en fonction de la proportion eau/miel. Si on veut réduire le taux, il suffit de mettre moins de miel. Attention à ne pas dépasser une certaine limite, ce qui ammenerait à la fabrication d'eau mielé (ce qui aussi très bon, mais c'est pas le but rechercher)

Il existe aussi des Hydromel fruités, mais faisons simple pour le moment.

2/ Conception

1- Dans une casserole (ou autre récipient du même style...comme un chaudron, soyons authentique enfin...), faire fondre le miel jusqu'à ébullition.
Ajouter ensuite l'eau chaude, remuer, et ce jusqu'à ce que le mélange commence à bouillir.
Laisser l'ébullition se poursuivre pour réduire le mélange d'environs 1/4.

Verser ensuite dans un récipient, comme un grand bocal (et si on a des tonneaux, c'est encore mieux, mais faut pouvoir les remplir).
Si on veut ajouter des épices, il convient de les mettres dans une pièce de tissu fin noué, et de le laisser tomber dans le mélange.
Couvrir avec un bouchon de liège ou une pièce de tissu. Ne pas fermer hermétiquement.
Au bout de 3/4 jours, la fermentation aura eut lieu, et les levure seront tombées au fond.

On peut ensuite mettre en bouteille. Attention, un dépot de levure peut se former au fond. Donc on n'y touche pas, à moins de vouloir un hydromel au gout de levure (ce qui n'est pas le but recherché).
Se conserve 1 ans maximum.

3/ Histoire

Nectar et ambroisie, ça vous dit quelque chose ?
Les plats de Dieux de l'Olympe étaient miel et hydromel (vous pouvez donc manger comme des Dieux)
Les Walkyries des mythologies nordiques en abreuvaient les guerriers morts au combat.
On retrouve également l'hydromel dans les mythologies hindouiste, grec et parfois romaine.
Les premières traces de production d'hydromel remontraient aux tribus nordiques du Danemark, vers l'age de Bronze. D'autre parle d'environs -4.000 sur l'île de Crète.

C'est en faite la première boisson alcoolisé de l'histoire, avant le vin et la bière.
Elle est encore produite et commercialisé en Pologne, et était très populaire dans les pays du Nord.

4/ Liens

http://www.cuisine-vegetarienne.com/
http://en.wikipedia.org/wiki/Mead
*http://www.hydromel.com/
http://pages.infinit.net/celte/
* http://www.hydreaumiel.org/

* les plus complets surement

Publié dans Archives

Commenter cet article