Franco- Cacophonie

Publié le par Kormin

24 Mars 2006, et Monsieur Charles Bremner, correspondant pour The Time, met en ligne son article intitulé:

 

Chirac contre l'anglais

 

Ne vous y trompez pas, l'article entier est rédigé en anglais. Seul de nombreux mots et expressions françaises sont utilisés.

 

Monsieur Bremner nous parle donc de la politique de défense de la langue française. Sujet incontournable, en pleine actualité Chiraquienne.

 

En effet, celui-ci venait de faire parler de lui en quittant, avec 2 ministres, un sommet de Bruxelle, dans lequel le très regretté Ernest-Antoine Seillière, alors président du MEDEF, avait décider de s'exprimer en anglais.

 

"Baron Seillière, a satanic figure in the folklore of France's anti-capitalist masses, was lecturing the 25 leaders on the evils of le patriotisme économique, the doctrine devised by Dominique de Villepin to justify France's current bout of industrial protectionism."

(Le Baron Seillière, une figure satanique dans le folklore des masses françaises anti-capitalistes, discourait aux 25 sur les maux du patriotisme économique, la doctrine préconisée par Dominique de Villepin pour justifier le recours courant de la France au protectionisme économique)

 

Ernest Antoine Seillière

 

"The incident, only briefly reported in France, could be read as a fine example of France's Quixotic battle against reality."

(Cet incident, seulement reporté en France, pouvais être lu comme un bon exemple de bataille française donquichottesque contre la réalité)

 

à partir d'une oeuvre de Picasso Pablo

 

"The trouble is the way that Chirac (an English speaker) and his predecessor Francois Mitterrand (who spoke no English)  turned the language into an often comic crusade in the name of chauvinism (good French word)."

 

(Le problème est la manière dont Chirac (un anglophone) et son prédécesseur Francois Mitterrand (qui n'a pas parlé anglais) ont transformés la langue en croisade souvent comique au nom du chauvinisme (bon mot français))

 

 

"For Chirac -- and even more for the poet de Villepin -- the language is the sacred essence of Frenchness, to be defended at all costs. This means hundreds of millions of tax-payers' euros per annum in the form of subsidies. These go to la francophonie, the community of French-speaking nations, which by the way includes Bulgaria, and to such extravagances as the Arte Franco-German television channel and Chirac's new baby, the CII, or Chaîne d'Information Internationale (CII). This is the "French CNN" which Chirac commanded in the heat of the Iraq crisis to combat the global power of the American and British news networks. Chirac has given the CII, which is supposed to go on the air by the end of this year, the grand mission of "bearing everywhere French values and France's vision of the world". The state-run channel was given another boost by the "caricatural reporting" by les Anglo-Saxons of France's riots last autumn.  The gloating outside France was therefore inevitable when the CII's bosses suggested this month that le regard français sur le monde may be mainly broadcast.... in English. "

 

(Pour Chirac -- et même plus pour le poète de Villepin -- la langue est une essence sacré de la Francitude, devant être défendu à tout prix. Cela signifie des centaines de millions d'euros de contribuables par an sous forme de subventions. Celles-ci vont à la francophonie, une communauté de nations de langue française, qui inclut d'ailleurs la Bulgarie, et à des extravagances telle que le canal franco-allemand de télévision ARTE, et le nouveau bébé de Chirac, CII, ou Chaîne d'Information Internationale. C'est le "CNN français" que Chirac commanda dans la chaleur de la crise irakienne pour combattre le pouvoir global des réseaux d'actualités américains et britanniques. Chirac a donné à CII, qui est supposé s'envoler dans les airs à la fin de l'année (NDT: le 6 décembre 2006, ce fut la sortie de France 24, la chaine internationale française), la grande mission d' "apporter n'importe où les valeurs françaises et la vision du monde de la France". Le projet a subit une autre poussé lors des "reportages caricaturaux" des Anglo-Saxons des émeutes françaises de l'automne dernier. L'hilarité en dehors de la France était donc inévitable quand les patrons de CII ont suggérés ce mois-ci que le regard français sur le monde puisse être principalement émis.... en anglais)

 

Le logo de France 24, la chaine internationale française. Le nom France 24 fut préféré à celui de CII, pour cause de prononciation

 

"Chirac of course weighed in with the usual excess. "Defending la francophonie means defending a certain idea of culture, of the future, of that part of the universal which has always been born by France," he told the salon. The French language enabled everyone who used it to "express in the same language all the nuances of the human experience."  Embattled French defenders might note that all the key words in that sentence came to English from French or its Latin ancestor. (...expriment, dans une même langue, toutes les nuances de l'expérience humaine).  The President could also not resist his usual swipe at English. "Nothing would be worse for culture and civilisation than the evolution towards linguistic uniformity," he told the book fair."

(Chirac a naturellement ajouté dans un excès habituel: "Défendre la francophonie signifie défendre une certaine idée de la culture, du future, de cette part de l'universel qui est toujours né en France" as-t-il dit au salon. La langue française a permis à chacun de ses employeurs de pouvoir "exprimer dans une même langue, toutes les nuances de l'expérience humaine". Les défenseurs français rompus aux conflits pourraient noter que tous mots clés dans cette phrase sont venus à l'anglais du Français ou de son ancêtre latin (...expriment, dans une même langue, toutes les nuances de l'expérience humaine). Le président ne pouvais pas également résister à son coup habituel à l'anglais. "Rien ne serait plus mauvais pour la culture et la civilisation que l'évolution vers l'uniformité linguistique" a-t-il précisé au salon du livre.)

 

UPDATE:

[...]

French reaction has varied, judging by the chatter around Paris. Gaullist MPs have praised Chirac's grand act in defence of the language while Le Monde mocked him in a front page cartoon. Some Socialist MPs said they were appalled that the head of state was making a fool of himself  while his country was teetering on the edge of revolt.

(Mise à jour:

[...]

Les réactions françaises ont changé, à en juger aux broutements autours de Paris. Les députés gaullistes ont félicité le grand acte de Chirac pour la défense de la langue tandis que Le Monde le raillait dans une caricature en première page. Certains députés socialistes ont indiqués qu'ils étaient scandalisés que le chef de l'Etat fasse l'imbécile tandis que son pays chancellait au bord de la révolte).

 

Un beau Couac...

 

 

Article de Charles Bremer sur ce lien ...

Publié dans La France et le Monde

Commenter cet article